Le zirconium est une pierre précieuse chimique principalement présente dans un minerai appelé zircon, qui présente diverses couleurs et revêt une magnifique brillance.

Déjà mentionné dans l’Egypte antique, il est fréquemment utilisé en joaillerie et bijouterie pour sa dureté et son éclat, similaire à celui du diamant. On s’en sert notamment pour monter une bague de fiançailles, un bracelet, des boucles d’oreilles, un collier et un pendentif. Son prix extrêmement bas en fait une alternative idéale au diamant, assimilé au luxe.

Le zirconium est un métal de transition rangé dans le groupe IVb de la classification périodique des éléments. Il est l’élément chimique de numéro atomique 40, de symbole Zr. Trois fois plus abondant que le cuivre dans la croûte terrestre, le zirconium se trouve en grande concentration dans les sables granitiques. Ce métal dur de couleur argenté et satiné est généralement associé au titane et à l’hafnium. Sur le marché, il se présente sous forme de flocons durs et brillants ou de poudre grise amorphe.

Bien que déjà utilisé par les Égyptiens de l’antiquité pour la fabrication de bijoux dédiés au dieu scarabée, Khepri, symbole de la fertilité, il a été officiellement découvert par Martin Heinrich Klaproth à Berlin. Ce chimiste, apothicaire et minéralogiste l’a extrait du zircon (pierre naturelle du groupe des silicates) en 1789 sous forme d’oxyde. Le Zircon est un silicate de zirconium naturel, de formule ZrSiO4. Il peut prendre plusieurs teintes dont le rouge, le bleu, l’orange et le vert. Quant à l’oxyde de zirconium, il a été récemment créé par l’homme, en 1973, pour offrir une parfaite imitation du diamant, la pierre précieuse la plus convoitée et la plus estimée au monde.

Un élément créé par des scientifiques français

Comme son nom l’indique, l’oxyde de zirconium (ZrO2) est se compose principalement des éléments chimiques oxygène (O2) et zirconium (Zr). On le connaît également sous le nom de Zirconia ou CZ (Cubic Zirconia). Le CZ est une synthèse c’est-à-dire fabriqué en laboratoire pour combler la rareté de la Baddeleyite, une pierre très rare dans la nature. Inventé par des scientifiques français dans les années soixante, puis amélioré par des scientifiques russes en 1973, le processus de fabrication de l’oxyde de zirconium repose sur la méthode de l’auto-creuset avec une fusion à 2750°C, permettant de se cristalliser après refroidissement. Les cristaux formés ainsi scintillent énormément.

Un substitut parfait au diamant

L’oxyde de zirconium peut être produit dans de multiples couleurs, qui peuvent parfois changer grâce à l’effet de la lumière. Ces couleurs s’obtiennent notamment grâce à l’ajout, lors de la fabrication, d’éléments rares comme l’erbium et le praséodyme. L’oxyde de zirconium présente des caractéristiques physiques et optiques similaires à celles de nombreuses pierres précieuses, particulièrement le diamant, auquel il peut très bien se substituer. Mais sa dureté est légèrement inférieure à celle du diamant, même si sa densité est nettement supérieure. L’oxyde de zirconium peut aussi imiter d’autres pierres gemmes comme le Quartz, le Béryl et les Corindons.

L’oxyde de zirconium sert aujourd’hui à monter et réaliser de nombreux bijoux comme des bracelets en argent 925 de qualité ou des bagues de fiançailles pour femme, les montres, les colliers, les boucles d’oreilles et les pendentifs. Il permet ainsi de concevoir des pièces de bijouterie et de haute-joaillerie à des prix plus qu’intéressants. On peut aussi trouver ce métal précieux sur des piercings et des broches. On l’adopte d’autant qu’il est spécialement résistant à la corrosion par l’eau. L’oxyde de zirconium intervient aussi aujourd’hui dans le traitement des rayures sur la surface des verres de lunette. Mais également dans la coutellerie pour la fabrication des couteaux en céramique, dans l’industrie, dans le domaine dentisterie, de la chirurgie, etc.

Pas de problème pour l’environnement

Il faut noter, contrairement à ce qui se raconte dans certains milieux écologistes, que l’oxyde de zirconium possède un faible taux de toxicité. Ainsi, il n’est pas polluant et ne peut donc pas présenter un risque pour l’environnement. D’ailleurs, comme pierre de synthèse (fabriquée en laboratoire), l’oxyde de zirconium exige moins de travail pour sa mise en œuvre et moins de dommage à la nature comme les minerais qu’on extrait. Cependant, au niveau de la santé, son isotope radioactif reste un danger sur le long terme quant à cause des mutations génétiques et de cancers qu’il peut engendrer. Ceci dit, sachez que votre boutique virtuelle Bijoux Market propose des montres, des bagues de fiançailles, des bracelets et autres bijoux en oxydes de zirconium. Les amatrices de luxe trouveront notamment du diamant zirconium AAA, ce matériau très proche du diamant et presque aussi parfait ou la Bague « Queen » chapeautée d’un magnifique saphir bleu pour apporter plus d’élégance à vos doigts.

Autres informations: