Conseils pratiques pour porter des boucles d’oreilles

Les boucles d’oreilles sont un accessoire qui met en valeur la beauté de votre visage et sublime votre look. Il en existe de toutes sortes : des puces, des créoles, crochets, pendantes, grimpantes, dormeuses, clips, etc.

Pour choisir votre modèle, on tient compte de notre coupe de cheveux et de notre tenue, mais également de la forme de notre visage. Comme pour les lunettes, ce critère est décisif. Il faut savoir quel modèle met vraiment en valeur notre visage.

[Mise à jour : 28/07/21] Tout le monde le sait. Depuis la nuit des temps, les femmes ont une véritable histoire d’amour avec les bijoux, principalement les boucles d’oreilles. Considérés comme typiquement féminins, ces accessoires subliment la beauté des femmes en mettant en valeur un organe trop souvent caché par les cheveux : l’oreille. Malheureusement, cette idylle millénaire entre les femmes et les accroche-cœurs tournent souvent court. Mais avant toute chose regardons ensemble ; le nettoyage, la fabrication, comment les porter et les enlever.

Sommaire:

Les boucles d’oreilles font partie des accessoires à la mode en ce moment. Elles font le bonheur autant des femmes que des hommes grâce à leurs variétés et leur capacité à s’adapter à plusieurs usages. Vous l’auriez compris, il y en a pour tous les goûts et pour tous les styles. Mais que gagne-t-on concrètement à arborer ces ornements ? Quelle signification porte-t-elles et pourquoi ? D’où nous viennent-elles ? La boucle d’oreille est un accessoire qui se fixe au niveau du lobe de l’oreille. A l’origine, ce bijou nécessitait de se faire percer les oreilles. Mais il existe aujourd’hui des modèles qui n’ont pas besoin de cette modification corporelle, l’une des plus anciennes au monde. Du Néolithique à nos jours, les boucles d’oreille ont été portées à presque toutes les époques, par les femmes, au point qu’elles passent pour des ornements typiquement féminins.

Pourquoi les femmes portent t-elles des boucles d’oreilles ?

Les femmes mongoles en usaient déjà, 8000 ans avant JC. D’autres témoignages et écrits font cas de leur utilisation dans l’empire perse, dans l’Egypte antique, la Grèce et l’empire romain antique. Mais, il a fallu attendre le XVIIIe siècle pour que les boucles d’oreilles s’imposent dans la société occidentale car au Moyen-Age et à la Renaissance, elles étaient mal vues (assimilées à la prostitution).

Plus colorées, plus sensuelles

Au XXe siècle, les boucles d’oreilles sont pleinement entrées dans les mœurs et dans la mode. Cette ascension a été facilitée par la diversité des types, des fermoirs et des matériaux utilisés. Les accroche-cœurs étaient considérés à cette époque comme une marque d’identité sexuelle. Ainsi, il était d’usage de percer les oreilles des jeunes filles très tôt pour les distinguer des garçons. A l’adolescence, elles s’orientaient vers les bijoux plus sophistiqués, plus fantaisistes et plus suggestifs. Les perles faisaient alors figures d’ornement érotique ou d’atour de séduction par excellence. Outre cette fonction esthétique et sexuelle, les boucles d’oreilles avaient également une motivation sociale. Elles sont des indicateurs de richesse, d’identité, mais également considérées comme des amulettes.

Signe de virilité dans certaines sociétés

Depuis les années 60, les hommes aussi portent de plus en plus les boucles d’oreilles. Non pas par paire, mais d’une pièce unique sur l’une des oreilles. Dans leur cas, elles dénotent d’un certain charme et d’une certaine virilité, même si certains en usent comme une marque d’homosexualité. Dans l’Italie de la Renaissance, les hommes avaient déjà recours à ces accessoires pour d’autres besoins. En Sicile, par exemple, le parrain offrait toujours à son filleul un petit anneau pour qu’il le porte à son oreille. Tous les garçons se voyaient alors percer le lobe dès l’enfance, ou bien lors du passage de la jeunesse à l’âge mûr. On faisait un trou d’un seul côté. L’agrafe était le symbole du prestige social et de la masculinité. En Roumanie aussi, les mères faisaient percer l’oreille de leur nourrisson d’une oreille pour le protéger du mauvais œil pour lui permettre de recevoir plus tard l’anneau d’un parrain.

Symbolique chez les marins

Le port de la boucle d’oreille est aussi une tradition chez les marins. Cette tradition peut signifier que le marin a beaucoup voyagé, et en particulier traversé l’équateur. On pense aussi que certains en portaient pour servir à payer une tombe décente au cas où ils périssaient loin de chez eux. Ils portaient ainsi des anneaux en métaux précieux comme l’or et l’argent ou en perles. D’autres personnes avancent que les boucles d’oreilles servaient de talismans contre les naufrages et les noyades ou de moyens d’échange en cas de capture. En outre, on pense qu’elles servaient amélioraient la vision nocturne, dans une référence à l’acupuncture. Enfin, le perçage de l’oreille servait de rite de passage chez les marins. En effet, pour s’intégrer à un nouvel équipage, les plus jeunes se faisaient ainsi percer le lobe. Grâce à sa forme d’anneau, la boucle symbolisait les « fiançailles » entre le marin et l’océan.

Et chez les pirates ?

Comme chez les marins, les pirates portent traditionnellement une boucle d’oreille en or ou en argent. Encore aujourd’hui cette pratique perdure. On veut d’abord qu’elle ait une valeur protectrice (talisman) contre les périls des mers (ouragan, attaques, etc.). Il s’agit également un signe d’appartenance au groupe comme chez les marins. Comme ces derniers, les pirates considèrent aussi que le perçage du lobe rend meilleur la vue (surtout la nuit). Un peu comme un point d’acupuncture améliore le fonctionnement du corps par la stimulation. Pour les pirates, c’est un avantage essentiel pour identifier de très loin les cibles ou les ennemis, les récifs, etc. Certains métaux comme l’argent auraient en outre le pouvoir de faire disparaître le mal de mer. En outre, le port des boucles d’oreilles serait une preuve de courage. Une boucle aux oreilles, ça ferait paraître pour un caïd, un dur à cuir. N’oublions aussi que certains pirates actuels portent juste cet accessoire par mimétisme ou pour honorer la mémoire des anciens pirates.

Comment mettre ce bijou à vos oreilles ?

Elles sont fines, elles sont étincelantes, elles sont jolies ! Les boucles d’oreilles embellissent nos oreilles, nos visages et nous rendent subliment aux yeux de tous. Elles sont l’accessoire idéal pour attirer l’attention à des occasions comme les soirées et les anniversaires. Encore faut-il savoir les porter. En effet, porter ces accroche-cœurs peut paraître simple ou banale, mais détrompez-vous. C’est tout un art et un savoir-faire. Une boucle d’oreille est un accessoire servant à décorer le pavillon de l’oreille, traditionnellement au niveau du lobe. Porté par paire, elle est considérée comme un bijou typiquement féminin, depuis plus de 8.000 ans, quoique les hommes en portent de plus en plus (sur une seule oreille d’ailleurs). La plupart des boucles d’oreille nécessite de percer les oreilles, mais il en existe qui se pose sans simplement sur le cartilage comme les clips. Globalement, les boucles d’oreilles se composent d’un ornement et d’un fermoir pour le maintenir en place. Ce système de fermeture s’offre en plusieurs formes. Il y a d’abord les poussettes, les cliquets, les clips, les crochets… Ces derniers sont considérés comme les plus pratiques et les plus simples à mettre car il suffit de les passer dans le trou de perçage pour les avoir de l’autre côté.

Devant un miroir et de la lumière

Notons toutefois qu’on peut parfois éprouver des difficultés à les placer seule (souvent même avec de l’aide). Cela demande un peu de pratique surtout que certains fermoirs sont plus délicats à manipuler. Bijoux Market vous donne ici quelques astuces pour vous aider à mettre vos boucles d’oreilles plus facilement. Mais avant, un petit conseil : Quand vous voulez porter vos accroche-cœurs, placez-vous suffisamment près d’un miroir et sous une bonne lumière pour bien voir les trous dans vos lobes. Ensuite, prenez votre boucle d’oreilles et exercez-vous à l’ouvrir et à la fermer afin de comprendre et maîtriser le mécanisme. Après cette manipulation, passez à la pratique. Approchez l’accessoire de votre lobe (avec votre main droite ou gauche, c’est selon) et enfoncez la tige dans le trou de perçage, en le tournant légèrement. Fermez ensuite (de l’autre main) la boucle derrière l’oreille. Du savoir-faire et de la dextérité Ça c’était de façon générale. Pour ce qui concerne les détails, il faut souligner que les fermoirs les plus simples à placer sont les crochets. Ces types de fermetures se présentent sous la forme de véritables croches (munis d’une tige recourbée). Il suffit donc de les accrocher au trou de votre lobe et c’est tout ! Leurs cousines, les dormeuses, offrent cette même facilité. Elles disposent d’une charnière supplémentaire qui permet de rabattre l’attache derrière l’oreille. Avec les autres types d’agrafe, on ne s’en tire pas aussi facilement. Ils exigent un peu plus de savoir-faire et de dextérité. C’est le cas des puces ou clous composés de deux parties. Pour mettre ces boucles, on doit d’abord enfiler la tige par le trou de perçage, puis installer le fermoir en forme de papillon à l’arrière de l’oreille afin d’accrocher la tige. Intéressons-nous aussi aux anneaux circulaires ou semi-circulaires. Les premiers fonctionnent comme les boucles d’oreilles créoles. Suffisamment souples, elles permettent de les ouvrir et de les passer par le trou de perçage pour les refermer. Quant aux anneaux semi-circulaires, elles se posent de la même manière que les

crochets, les dormeuses et les clous.

Très simples donc, contrairement aux modèles avec système de ressort et boutons pression. Un véritable casse-tête si on n’est pas un expérimenté du port des boucles d’oreilles. Mais cela vaut le coup de les essayer car elles offrent plus de sécurité. On ne pourra donc pas les perdre aussi facilement. Des boucles pour ceux qui n’ont pas de trou dans le lobe Pour ceux qui ne souhaitent pas percer leurs oreilles, mais qui veulent quand même en porter, il y a des alternatives qu’on pose simplement sur le cartilage. Les plus pratiques sont les clips, ces fameux fermoirs qui se clipsent sur le lobe d’oreille. Il s’agit en quelque sorte de sont en quelque sorte de petites pinces qui s’attachent à l’oreille mais sans douleur. Nous avons aussi les puces à aimants, qu’on place de chaque côté de l’oreille pour maintenir le bijou. Notons en outre les boucles autocollantes, qui impliquent une certaine adhérence, et les bagues d’oreilles, qui enveloppent simplement le pavillon de l’oreille.

Lubrifiez et désinfectez vos bijoux avant de les porter

Pour plus d’aisance, il est recommandé de lubrifier vos boucles d’oreilles avant de les porter. Cela permet de les rende glissant et donc facile à passer dans le lobe. C’est également une précaution importante contre les infections, surtout si vous avez la peau sensible. Même si vous nettoyez fréquemment vos accessoires et les désinfecter régulièrement, elles peuvent attraper des bactéries. Il ne faut pas prendre de risques inutiles. Mettez donc de la vaseline ou une substance que vous connaissez sur l’extrémité tranchante de chaque boucle d’oreille pour la rendre grasse. Vous pouvez le faire avec une boule de coton, un petit morceau de chiffon du papier toilette ou un mouchoir en papier. Avec toutes ces précautions, vous ne risquez d’attraper une infection. Vous pouvez ainsi continuer de porter vos jolies boucles d’oreilles, que ce soient des créoles, des classiques ou des ethniques. Elles accompagneront vos styles pour vous rendre irrésistibles.

Comment ne pas les perdre

Les boucles d’oreilles font partie des bijoux qui se perdent le plus souvent et le plus rapidement après achat. Il nous arrive d’égarer une paires faute de posséder une boîte à bijoux ou un porte boucles d’oreilles. Le fermoir peut aussi se casser ou se détacher, s’il n’est pas fermé hermétiquement. Pour retrouver nos accessoires, on se met alors à fouiller toute la maison, de fond en comble. Des heures et des heures de recherche qui n’aboutissent généralement à rien. Pour s’éviter ces désagréments et perdre tout le temps ses précieuses boucles d’oreilles, il est important de suivre quelques règles.

Adopter d’emblée d’utiles précautions

Comme déjà souligné, la plupart des boucles d’oreilles se perdent parce que le fermoir n’a pas été bien fermé. Donc il a tendance à s’ouvrir avec le moindre geste brusque, ou même tout seul. Le fermoir de type crochet tombe encore plus facilement car on le pose simplement sur le lobe, comme une pince. Aussi, certains vêtements bousculent régulièrement les boucles d’oreilles, faisant se dévisser le fermoir. Il s’agit notamment des cols roulés, des bonnets et des écharpes. L’on devra donc faire attention quand on porte ou enlève ce genre d’habits. Le mieux serait de retirer d’abord les boucles avant s’habiller ou se déshabiller. En même, nous devons veiller à placer et fermer correctement nos ornements sur le lobe. En outre, il ne faut pas trop les manipuler afin de les garder bien en place.

Se tourner vers certains types de fermoir

Si les fermoirs ont tous pour rôle de maintenir les boucles d’oreilles pour ne pas que celles-ci tombent et se perdent, certains modèles garantissent plus de sécurité que d’autres. Le fermoir crochet, par exemple, est facile à mettre mais aussi à égarer car il vient simplement se poser sur le lobe telle une pince. Par contre, certains dispositifs comme le fermoir à vis (aussi Apple poussette) offre une meilleure fixation. Il dispose d’une tige filetée pour assurer un meilleur maintien de la boucle d’oreille. Les clous et les puces d’oreilles conviennent particulièrement à ce genre de fermoir. Pour la sécurité qu’elle propose, la poussette est recommandée pour bijoux destinés aux jeunes enfants. Ceux-ci ont l’habitude de perdre ou de retirer régulièrement leurs agrafes.

Le fermoir alpa, une bonne garantie contre la perte des accroches

Niveau sécurité et durabilité, le système alpa fait aussi bien que la poussette. Et même mieux car il est amélioré. Ce fermoir comprend un disque bombé et percé en son centre. On peut élargir ce trou grâce aux boutons de pression situés sur les côtés et caler le fermoir grâce à l’encoche de sa tige. On retrouve également un ressort actionnable du bout des doigts afin d’immobiliser ou bloquer le tout. Vous ne courrez donc aucun risque de perdre votre bijou. Malheureusement, le système alpa est coûteux. Il sert donc généralement à fabriquer les boucles d’oreilles de plus grande valeur comme celles en pierres précieuses (diamant, notamment) ou en métaux précieux (or, platine, etc.). On peut donc se contenter des accroche-cœurs avec un fermoir à vis. Notons toutefois qu’il existe d’autres dispositifs présentant une sécurité minimale. On pense en premier lieu à la brisure, aussi appelée cliquet. Ce système, propre aux boucles d’oreilles de type dormeuses, se compose d’une partie mobile et d’une petite tige se refermant dans le trou du lobe à l’aide d’une charnière. On utilise traditionnellement la brisure dans les bijoux pour petites filles ou adolescentes ayant des oreilles fines.

Quelques conseils supplémentaires pour ne plus perdre l’une de vos boucles

Les boucles d’oreilles sont des accessoires qui fonctionnent en paire. Autrement dit, on ne peut pas porter une pièce sans l’autre. Seuls les hommes mettent une boucle à une seule oreille. Ce style peut signifier qu’il appartienne à un corps de métier (marin) ou à une orientation sexuelle (homosexuel). Mais, de nos jours, le port d’une boucle par les hommes prend une fonction esthétique. C’est une arme séduction, autant chez la gente masculine que féminine. Seules les femmes portent donc les boucles par paire. Ainsi, si l’une se perd, l’accessoire devient inutile. Alors vaut mieux prendre ses précautions. On peut d’abord acheter une boite à bijoux pour y placer nos joyaux. Pour un meilleur rangement, on peut réserver un emplacement spécifique à chaque paire de boucles d’oreilles ou une boîte dédiée à chacune. Cependant, ces coffrets ne conviennent pas aux boucles d’oreilles de grandes tailles. Pour les y intégrer, pensez par exemple à confectionner un porte boucles d’oreilles. Vous aurez simplement besoin d’un vieux cadre et d’un grillage, ou un ruban, une tasse à stylo, une râpe à fromage, etc.

Boucles d’oreilles : que faire quand elles sont coincées dans le lobe ?

Souvent, il peut arriver que le fermoir de vos boucles d’oreilles se coince dans le lobe. Si on ne fait rien, cette situation douloureuse peut conduire à une grave infection, parfois mortelle (ce n’est pas pour vous faire peur). Pour éviter ce drame, on recourt généralement à la chirurgie dans les hôpitaux. Mais, il existe des moyens plus simples de retirer une boucle d’oreilles coincée, dans les premiers moments. « Bonjour, l’autre jour j’ai demandé à ma mère de resserrer ma boucle d’oreille pour éviter que je la perde dans l’eau. Or j’ai constaté ce matin qu’on n’en voyait plus que le dessus. Je lui ai alors demandé de me la desserrer mais elle s’est enfoncée dans mon lobe. Maintenant on ne la voit plus et quand j’y touche cela saigne » ; « Ce matin on s’est aperçu que les fermoirs de boucles d’oreilles coccinelles de ma fille de 8 ans étaient coincés dans chaque lobe de ses oreilles. Impossible à retirer… Elle se plaignait d’une douleur au lobe », peut-on lire ici et là dans sur des forums sur Internet. A la lumière de ces commentaires, l’on se rend compte qu’il n’est pas rare que les accroche-cœurs se coincent dans le lobe de leurs oreilles. Cela peut arriver quand on enlève une écharpe, un foulard ou par maladresse.

Attention au risque de septicémie

Par peur de se faire opérer, certaines d’entre elles laissent l’accessoire dans leur chair et n’en parlent à personne. Les plus heureuses vivent avec pendant des années, en espérant que tout résoudra seul. Mais elles ressentent régulièrement une sensation de chaleur au niveau du lobe, qui n’est plus très belle à voir. D’autres ont une peau gonflée et violacée à l’arrière du lobe, ainsi qu’une croûte noire autour de la tige de la boucle d’oreille. Si elles tentent de manipuler le lobe, il en sort beaucoup de pus. C’est le signe d’une infection qui, mal soignée, se généralise en septicémie. Et on peut en mourir. Le salut viendra alors d’une opération en urgence. Selon les témoignages, le médecin fait la plupart du temps une piqure sur le lobe pour endormir son patient et après il lui a fait une petite incision pour sortir la boule coincé. Cette anesthésie générale dégoûte de nombreuses victimes, qui ne souhaitent plus porter des boucles d’oreilles.

Des précautions à prendre

Pour ne pas vivre cette expérience amère et détester à jamais les boucles d’oreilles (ces accessoires à croquer et si important pour notre look), il faut s’y prendre tôt avec de petites astuces que nous vous donnerons ici. Mais, avant de les appliquer, il faut d’abord prendre quelques utiles précautions. L’avez-vous les mains avec du savon ou du gel hydroalcoolique. Désinfectez ensuite correctement l’endroit où la tige s’est coincée dans le lobe afin d’éviter un risque d’infection. Certaines personnes conseillent de mettre de la vaseline dessus, de l’huile d’amande douche ou de la verveine pour assouplir le lobe et retirer plus facilement l’accessoire. Une dernière précaution : si vous avez décidé vous-même de retirer l’objet devant votre miroir dans la salle de bain, pensez à fermer le clapet du lavabo et/ou d’obstruer l’évacuation. Vous pourriez ainsi rattraper ou récupérer plus facilement la pièce détachée, si elle vous échappait des mains.

Faire ressortir la tige par devant

Passons maintenant à l’opération en elle-même. Pour retirer des boucles d’oreilles coincées, rien de plus simples. Allons-y pas à pas. Appuyez d’abord sur le devant de votre lobe afin de faire ressortir la partie de la tige bloquée à l’arrière du lobe. Il ne faut surtout pas tenter de retirer l’accroche par l’arrière car vous risqueriez de vous blesser et d’irriter le trou de perçage déjà douloureux. Par le devant, vous parviendrez peut-être à attraper plus facilement une partie du fermoir et à l’extraire. Pour y parvenir, faîtes tourner le fermoir autour de l’axe de la tige avant d’essayer de les séparer. Cette manœuvre vise à répartir correctement la substance grasse (vaseline, huile d’amande douche ou verveine). Celle-ci doit être hypoallergénique (qui minimise les risques d’allergie). Changer de type de fermoir Le mieux serait de confier cette tâche à une personne car elle aurait une meilleure vue sur votre oreille, que vous devant votre miroir. Si personne ne parvient à enlever vos boucles d’oreilles malgré ces conseils (ni lui ni vous), il vaudrait mieux de vous tourner vers un expert. En l’occurrence un médecin ou un urgentiste, même si vous devriez passer par l’anesthésie et la chirurgie. Une fois les boucles retirées et la plaie cicatrisée, vous gagneriez à changer de type de fermoir. Certaines bijouteries proposent des fermoirs en silicone qui s’insèrent sur la tige de la BO et qui ne blessent pas l’oreille. Afin de limiter les mésaventures à l’avenir, nous vous conseillons aussi d’enlever régulièrement vos boucles d’oreilles, notamment pour dormir. Il faudra également les nettoyer de temps en temps afin d’éviter des risques d’infection.

Comment soigner les allergies

Les boucles d’oreilles sont belles et font craquer toutes les femmes. Elles en usent pour accompagner leur look et se rendre irrésistibles. Mais voilà, l’histoire d’amour tourne souvent au fiasco : démangeaisons, boutons, gonflements, brûlures, picotements, eczéma, dermatite, etc. Comment expliquer ces allergies ? Que faire pour les soulager ou les éviter ? Certaines font face à des démangeaisons, des gonflements, boutons, brûlures, rougeurs, picotements, blessures, pus, plaques, petites vésicules, eczéma, dermatite, etc. Ces réactions concernent à la fois les personnes utilisant régulièrement les boucles d’oreilles comme celles qui s’y essaient pour la première fois.

Le nickel généralement en cause

Si on néglige ces allergies au niveau du lobe ou du cartilage, il peut survenir des complications plus ou moins graves peuvent nécessiter une opération chirurgicale. Une perspective qui rebute bon nombre de femmes. Elles ne veulent plus avoir affaire à ces ornements. Les plus tenaces et passionnées préfèrent tout au plus se tourner vers les modèles sans perçage d’oreilles comme les clips. Mais à quoi sont dus ces symptômes nombreux et désagréables ? Si divers métaux peuvent être à l’origine de ces réactions cutanées, la plupart d’entre elles proviennent d’un contact avec du nickel, un métal connu pour provoquer des allergies cutanées, dont l’eczéma. Malgré ce fait, il est fréquent de le trouver dans le commerce des bijoux, le plus souvent fantaisie (bijou pas cher, mais de bonne qualité, donc différent de la pacotille). Il est toutefois strictement encadré par les pouvoirs publics français.

Recouvrir la tige de vernis dermatologique

Si vous vivez des allergies à cause des métaux dont sont composées vos boucles d’oreilles, le premier réflexe est de les enlever. Dès que vous retirez ces accessoires, vous vous sentirez forcément soulager. Si vous éprouvez quand même des sensations désagréables au niveau du lobe, appliquez sur votre oreille un coton imbibé d’eau froide. En cas d’inflammation de la peau, vous pouvez aussi utiliser une solution antibactérienne comme l’alcool. Pour ce qui concerne les démangeaisons, pensez à poser une compresse préalablement mise au froid, dans votre réfrigérateur. Pour aller plus loin, pensez à enduire la tige de vos boucles d’oreilles, et ses parties en contact avec votre peau, d’un vernis à ongles incolore ou d’un vernis dermatologique.

Des solutions de nettoyage antiseptiques

On peut également badigeonner cette tige d’un mélange protecteur à base de vaseline et d’huile essentielle d’arbre à thé. Cette composition chimique a des vertus antiseptiques permettant d’éviter les infections au niveau des oreilles. Elle joue en même temps le rôle de barrière contre les irritations et démangeaisons. Il faudra renouveler ces opérations régulièrement, car le vernis se détache rapidement au bout de quelques jours. De plus, après chaque usage, veillez à retirer vos bijoux et à les ranger séparément dans des écrins, après les avoir nettoyés avec de l’alcool et du coton. Notons qu’en cas de complication ou d’apparition d’une inflammation cutanées, il est recommandé de consulter un médecin ou un dermatologue. Ceux-ci pourront prescrire une crème à la cortisone capable de vous soulager.

Des matériaux hypoallergiques disponibles

Pour éviter toute allergie, rien de plus simple que de se tourner vers des bijoux hypoallergiques. Privilégiez donc des boucles d’oreilles en or (18 carats notamment) ou en argent (argent 925 ou sterling et argent massif). Ou alors optez pour les alliages à base de cuivre, étain ou bronze. En outre, on a la possibilité de se tourner vers l’acier inoxydable ou le titane, des matières anti-allergènes reconnues, ou des matières naturelles comme le bois. En effet, en plus d’être éco-responsable, le bois évite les démangeaisons aux poignets et les rougeurs causés par les métaux.

Evitez de l’humidité et la transpiration

En outre, vous pouvez choisir des boucles d’oreilles en titane, en polycarbonate ou en polyuréthane. Aussi appelé plastique de qualité médicale, ce matériau sert à la fabrication de capots, de boîtiers et d’habillage pour les équipements médicaux. Il empêche la croissance des bactéries, contrairement au plastique classique et bon marché. Ultime conseil à tous les amateurs de bijoux : il ne faut jamais porter de boucles d’oreilles en bijoux pour faire du sport, par exemple, à cause de la sueur et de l’humidité qui peuvent provoquer des allergies. Enfin, nous vous conseillons de demander des informations supplémentaires sur les matériaux composant vos boucles d’oreilles avant de les acheter. Cela évitera les désagréments susmentionnés.

Boucles d’oreilles : comment les nettoyer convenablement ?

Trois désinfectants courants : à base d’alcool (60 ou 90 degrés), à base d’iode antisepsie et le dernier à droite en transcutané. Crédit photo : BijouxMarket.

En diamant, en or ou en argent, avec perles ou breloques, les boucles d’oreilles sont des accessoires très exigeants. Elles nécessitent de les entretenir régulièrement pour ne pas qu’elles perdent en éclat et en beauté à cause notamment de la transpiration, de la pollution ou des dépôts de poussière. Aussi, l’entretien de ces accroche-cœurs s’impose pour éviter les infections au niveau du lobe. Dans cet article, nous vous proposons des techniques de nettoyage en fonction des matériaux de vos boucles d’oreilles. Les boucles d’oreilles sont des accessoires indispensables au look d’une femme. Elles embellissent ses oreilles pour rehausser ses tenues. Mais, pour que cela soit, il est important de conserver leur brillance et éclat. Et l’on ne pourra pas y parvenir si on ne les entretient pas convenablement. Il peut arriver que du savon, du shampoing ou d’autres produits pour la douche se déposent dans le fermoir ou la tige de l’accessoire. Aussi, la transpiration (après une activité sportive intense) et de la pollution peuvent générer un encrassement qui abîmeront nos accessoires. Par ailleurs, nos mains sont en permanence en contact avec des agents infectieux tels que les virus, bactéries et autres micro-organismes. Nos bijoux peuvent en être contaminés et provoquer de la puanteur, de la gangrène ou de la septicémie. Celle-ci peut conduire à une douloureuse intervention médicale. Pour éviter ces risques, il est important de bien nettoyer régulièrement vos boucles d’oreilles.

Réunir le matériel requis

Utiliser un coton imbibé d’une solution désinfectante. Crédit photo : BijouxMarket.

Pour procéder au nettoyage d’une paire de boucles d’oreilles, il faut d’abord réunir un minimum de matériel : une petite brosse, un chiffon doux, un récipient contenant de l’eau tiède et des produits désinfectants. Ce matériel convient à la fois pour le nettoyage des boucles d’oreilles en diamant, en or, en argent et même en perles. Mais on n’utilise pas en même pas temps tous ces éléments pour chaque matière. En effet, il existe deux types de nettoyage : avec l’eau tiède et les produits désinfectants.

Du peroxyde d’hydrogène pour tuer les bactéries

D’abord le décrassement à l’eau tiède. Pour cette méthode, il faut préalablement laver ses mains avec de l’eau chaude afin de se débarrasser des bactéries et autres germes contagieux. Prenez ensuite la brosse ou un chiffon doux, trempez le/la dans votre eau tiédie, et frottez ou essuyer le bijou tendrement. Rincez-le une nouvelle fois avant de l’essuyer avec une serviette propre. Le nettoyage à l’eau chaude tuera les germes et enlèvera la saleté de la surface de vos bijoux. Cette méthode est sans risque pour toutes les boucles d’oreille. Mais, elle ne rendra pas vos boucles d’oreilles plus propres qu’avec une solution chimique. Dans cet autre cas, l’on peut utiliser du peroxyde d’hydrogène pour désinfecter nos accroche-cœurs. Comme toujours, il faut d’abord veiller à laver proprement ses mains. Une fois cette précaution prise, imbibez un bout de coton de peroxyde d’hydrogène, un composé chimique très efficace contre les bactéries. Puis tamponnez le bout de coton sur vos boucles d’oreilles, en vous assurant qu’il atteigne tous les petits coins. Enfin, rincez les accessoires dans un récipient d’eau tiède et laissez-les sécher sur un tissu propre. Il est aussi possible de laisser ses bijoux tremper, pendant 5 à 10 minutes, dans une petite dose de peroxyde d’hydrogène (ou dans de l’eau savonneuse et dans un peu de gel hydroalcoolique). Cette façon de procéder convient davantage aux boucles disposant de fermoirs plus petits et plus difficiles à manipuler.

Une aiguille pour les zones récalcitrantes du fermoir

Notons toutefois que ce lavage diffère légèrement d’un type de matériau à l’autre. Ainsi, les boucles d’oreilles en argent et or se nettoient avec une petite brosse à poils ou un chiffon doux et de l’eau ou une solution de vaisselle. La brosse à poils légers, en particulier, enlève plus facilement les dépôts et la crasse. D’autres utilisent un cure-dent, également très souple. Pour plus d’efficacité, utilisez en bonus une aiguille, qui permettra un nettoyage en profondeur des zones récalcitrantes du fermoir. Ces outils sont indispensables pour retirer les éventuelles fibres de tissus coincés. Pour ce qui concerne les bijoux en diamant, il faut utiliser également de l’eau chaude et du liquide vaisselle. Plongez-y vos boucles d’oreilles pendant 3 ou 4 minutes. Sortez-les ensuite avec une cuillère ou une pince et frottez-les doucement avec une brosse à dents à poils doux. Après cela, il faut les replonger dans la même solution pendant 1 à 2 autres minutes avant de les immerger dans de l’eau froide pour les rincer.

Une attention particulière pour les boucles en perles

Enfin, vous allez les sécher délicatement sur une serviette propre. Pour ce qui concerne les perles ou breloques, notons qu’elles nécessitent une attention particulière. Elles sont fragiles et très délicates. Si on ne prend pas soin d’elles convenablement, elles risquent de se ternir, jaunir et même de casser. N’utilisez surtout pas de produits chimiques agressifs qui pourraient les endommager. Prenez plutôt un tissu mou trempé dans de l’eau tiède ou savonneuse et nettoyez vos boucles d’oreilles minutieusement à l’aide avant de les laisser sécher à l’air libre. Après ces nettoyages, veillez ranger vos bijoux dans un écrin, séparément d’autres accessoires pour éviter les rayures et éraflures.

Boucles d’oreilles : comment bien choisir ?

Le choix des boucles d’oreilles n’est pas toujours aisé. Vos goûts et vos envies doivent prendre en compte plusieurs paramètres. Parmi lesquels la forme du visage, la coupe de cheveux, la couleur de votre peau et de vos tenues, et même le type d’occasions. En effet, certains modèles vont parfaitement avec les robes de mariage quand d’autres siéent à un ensemble pour soirée. Voici donc quelques conseils pour vous y retrouver.

Les boucles d’oreilles pour un mariage

Le mariage est une occasion rare dans la vie. C’est pourquoi on met autant d’énergie à ce qu’il soit réussi. Pour la femme, il faudra être la plus belle de la cérémonie. Ainsi, met-elle beaucoup d’attention à choisir sa robe, ses chaussures et ses bijoux, notamment les boucles d’oreilles. Celles-ci doivent sublimer le visage de la mariée et rehausser sa tenue. Elles doivent donc correspondre. Par exemple les boucles d’oreilles en perles blanches s’accordent parfaitement avec une robe blanche. En fonction de vos cheveux aussi, il fait choisir les bons accessoires. Si votre chevelure est longue, optez pour des agrafes assez larges et de couleur différente afin qu’elles soient visibles. L’on pense aux boucles d’oreilles strass longues ou aux grosses créoles.

Créole de couleur jaune or
Ci-dessus une paire de boucles créoles. Crédit photo : BijouxMarket

Pour les cheveux frisés ou crépus, il faut plutôt choisir des boucles d’oreilles pendantes ou XXL. Ces modèles conviennent aussi aux cheveux détachés car très voyants. On peut aussi se tourner vers des boucles d’oreilles avec des plumes unies, en forme de fleurs ou des perles nacrées, si l’on veut être plus nature et originale. Pour les plus discrets, une paire de boucles d’oreilles dormeuses fera l’affaire. Par ailleurs, on considérera aussi d’autres éléments sur la robe comme un bustier ou un décolleté carré. Dans ce cas, la mariée devra opter pour des boucles d’oreilles longues ou courtes et surtout fines. Ces bijoux seront surtout en strass ou en pierres précieuses comme le diamant. Mais qu’en est-il pour la robe en dentelle ? Pour illuminer ce type de tenue, caractérisé par sa légèreté et sa finesse, vous pouvez choisir des boucles d’oreilles en argent, avec des cristaux colorés ou en or rose. Quant au type de boucles, pensez à celles en forme de plume, d’ailes ou de fleurs.

Quelles boucles d’oreilles pour une soirée

Comme pour le mariage, il faut suivre quelques règles. Pour frapper les esprits dans une soirée, il est généralement recommandé de porter des modèles en métal précieux (or, argent, etc.) ou des pierres précieuses (diamant, par exemple). Ils vous feront briller comme une étoile dans la nuit. Si nous considérons la tenue, quelques précautions s’imposent en supplément. La plupart du temps, les robes de soirée sont noires. Si c’est votre cas, nous vous conseillons les bijoux colorés comme ceux en perles ou sertis de pierres aux reflets multicolores. La robe rouge aussi convient aux soirées. Pour cette couleur, misez plutôt sur les bijoux en argent ou en métal argenté. Toutefois, vous pouvez aussi arborer des bijoux de couleur noire.

Les boucles d’oreilles selon les lunettes

Aujourd’hui, nous portons de plus en plus de lunettes pour améliorer notre vue, protéger nos yeux des rayons du soleil, mais également accompagner notre look. Il est donc également important de faire correspondre nos boucles d’oreilles à ces accessoires. Dans un premier temps, il faut coordonner la taille de nos bijoux et celle des lunettes. Pour les lunettes standards ou moyennes, préconisez des boucles ne dépassant pas la hauteur des maxillaires. Pour les montures maxi, on privilégiera les accroches au petit format comme les puces. On prendra ensuite en compte la forme des lunettes : les pendants d’oreilles pour des lunettes rondes afin de trancher avec le style circulaire ; une monture carrée ou rectangulaire pour des lunettes ovales ; et toutes les boucles pour des lunettes rectangulaires, en particulier les créoles qui cassent le sérieux et la rigueur de ces modèles. Enfin, regarder le matériau utilisé pour la monture. Ici on appliquera le ton sur le ton : des boucles d’oreilles en métaux pour une monture en métal (argent pour argent par exemple) et des accroches avec des coloris entre le beige et le marron (en bois notamment) pour une monture en écailles. Pour des verres en plastique, on a le choix entre une nuance de la même couleur (du bleu pur pour bleu marine) ou un métal.

Les boucles d’oreilles pour le 2e trou

Certaines d’entre vous possèdent plusieurs trous de perçage. Celles-là gagneraient à assortir différentes paires de boucles d’oreilles. Elles peuvent par exemple empile des puces d’oreilles aux différents motifs ou des perles avec diverses tailles et divers couleurs. Aussi, pourront-elles associer différents types de boucles.

Les concordances avec les coiffures

Quand l’on va acheter des lunettes, on fait attention à plusieurs caractéristiques, notamment la forme de notre visage et le genre de montures ou verres. Avec les boucles d’oreilles, c’est pareil. Sauf qu’ici, en plus de la forme du visage, les préoccupations concernent aussi les types de matériaux utilisés (pour éviter par exemple d’éventuelles allergies) et surtout le style de coiffure. Une coiffure bien choisie permettra aux boucles d’oreilles de mettre encore plus en valeur votre tête donc de rehausser votre beauté.

Quelles boucles d’oreilles pour les cheveux courts ?

Si vous avez les cheveux courts, vous pouvez porter une large variété de boucles d’oreilles car ils se prêtent à tous les styles et toutes les envies. Vous aurez ainsi le choix entre les pendantes, les grimpantes, les créoles, les volumineuses, les fines, les grandes, les petites, etc. Avec les cheveux courts, il faut plutôt considérer la forme du visage, mise en valeur avec cette coupe garçonne. Des créoles et les anneaux iront bien avec un visage carré ou triangulaire, les dormeuses avec un visage rond, et les pendantes avec un visage ovale. Avec quoi va le chignon ? Le chignon est une coiffure dans laquelle on retrousse vers l’arrière des cheveux longs. Arborée par les hommes de quelques traditions asiatiques et musulmanes, cette coupe fait aujourd’hui le bonheur de certaines catégories de femmes. L’on pense notamment aux hôtesses, femmes militaires ou officiers de police féminins. Vous aurez compris, le chignon donne un air sérieux et strict, malgré l’accessoire qui l’accompagne. Pour ce genre de coiffure, optez pour une créole ou une petite boucle surmontée d’une perle ou de pierres colorées afin d’adoucir son côté sévère. Agrémenté ainsi, le chignon se prête volontiers à un usage plus large, comme les coiffures de mariage. Attention toutefois : cette coupe allonge encore davantage votre cou ou votre nuque…

Qu’est-ce qui marche avec les cheveux longs ?

Ceux qui ont les cheveux longs ou délaissés peuvent se tourner vers des bijoux volumineux, longs et larges. Ceux-ci pourront ainsi se voir malgré l’abondante chevelure. Si vous préférez quand même de la discrétion, vous pouvez mettre des clous ou des puces. D’ailleurs, les longues chevelures ne constituent-elles pas déjà une parure ? Quoi qu’il en soit, pour les unes et pour les autres, il faut choisir des modèles qui ne risquent pas de s’emmêler avec vos cheveux. Coincés, les boucles en métal ou avec des fermoirs complexes pourront faire très mal.

Les boucles pour les cheveux mi- longs

Si vous possédez des cheveux mi- longs, vous avez de la chance comme ceux qui ont des coiffures courtes. Toutes les boucles d’oreilles pourraient vous convenir. Les recommandations sur les types de visage valent donc ici. Pour ce qui concerne les figures carrés, il est conseillé de se tourner vers les boucles qui ne dépassent pas trop la longueur de vos cheveux. Trop longues, elles risquent de perturber l’harmonie de l’ensemble. Au cas où vous détachez votre coiffure, privilégiez des bijoux qui ne mélangent pas aux cheveux. Ce conseil vaut d’autant que toutes les femmes ont l’habitude de passer la main dans leur chevelure pour les lisser ou ramener à l’arrière.

Ce qui fonctionne avec la frange

Enfin, parlons de la frange, un type de coiffure où les cheveux du toupet retombent sur le front. Selon les époques, il existe divers types de franges avec des longueurs et aspects différents : ras des cils, courte, asymétrique, effilée, etc. Les franges avec ras des cils et effilées vont avec les petites boucles d’oreilles sobres, tandis que les franges courtes et asymétriques s’accordent avec les modèles plus longs.

Tenir compte de la nature des cheveux

Outre le type de coiffure, notons également que l’on doit considérer la nature des cheveux. Sont-ils frisés, lissés, épais, bouclés ? Avec des cheveux lisses, détournez-vous des coiffures bien disciplinées pour ne pas paraître trop sage (à moins que ce soit l’impression que vous recherchiez. Un mignon petit ange pour faire craquer tout le monde autour de soi !). Vous pouvez éviter cet effet en portant des boucles d’oreilles petit format comme les clous et les puces. On peut aussi jeter son dévolu sur les boucles de type fantaisie ou ethnique, ornées de perles, de plumes ou de breloques (figurines, signe zodiaque, etc.). On évitera, parallèlement, les pendantes. Trop longues, elles pourraient allonger votre visage. Autre nature de cheveux, les bouclés ou ondulés. Si vous possédez ce genre de cheveux, mettez plutôt des boucles d’oreilles qui se voient comme les pendantes (en rubis, émeraude ou diamant) ou les colorées comme les créoles. Ces dernières ne sont pas conseillées quand on a des boucles en rouleaux, de type anglaises.

Les différents clips pour vos oreilles

Vous adorez porter des boucles d’oreilles au quotidien ? Mais vous redoutez de vous faire percer le lobe, de peur que ces accessoires se coincent dans le trou de cet organe ? Il y a une alternative pour vous : les boucles d’oreilles clips qui ne nécessitent pas de piercings. Comme leur nom l’indique, ces accroche-cœurs se clipsent simplement sur le cartilage, vous épargnant une modification corporelle. Accessoires considérés comme typiquement féminins, les boucles d’origine font le bonheur des dames. Qu’elles soient en métal (or, argent, acier inoxydable, etc.), en pierres précieuses (diamant par exemple) ou en perles, ces merveilles ont l’avantage d’attirer l’attention sur l’oreille et d’illuminer le visage. Elles rehaussent aussi et surtout notre look, donc notre beauté. Pour porter ces bijoux, il faut se faire percer l’oreille, traditionnellement au niveau du lobe. Mais certaines personnes trouvent cela douloureux, notamment les petites filles. D’autres présentent de fortes allergies à ces ornements : démangeaisons, gonflements, brûlures, picotements boutons, eczéma, dermatite, etc. Ce qui peut provoquer de graves infections de l’oreille pouvant nécessiter une opération à l’hôpital, ou au mieux des soins appropriés chez un dermatologue. Outre ces motifs liés à la douleur et aux probables infections, nous constatons de plus en plus des motivations d’ordre éthique. En effet, certaines femmes militent contre le perçage de l’oreille parce que jugé barbare. Cette modification corporelle toucherait à un sanctuaire, le corps.

Une pression semblable à celle de la pince

Pour toutes ces raisons, il y a des femmes qui préfèrent ne pas se faire percer le lobe. Ce qui signifie qu’elles devront se passer des boucles d’oreilles. Heureusement, les bijoutiers ont prévu des types d’accroches qui n’exigent pas de piercings : les clips. Plébiscitées par de nombreuses personnes, les clips sont des boucles qui se fixent (clipsent) simplement sur le lobe de l’oreille (d’où leur nom). Pour ne pas qu’ils tombent, ces accessoires sont fabriqués de telle sorte qu’ils et exercent une certaine pression sur l’oreille, comme une pince. Soulignons toutefois que certains modèles peuvent faire mal au début car un peu lourds à cause des métaux dont ils se composent. En revanche d’autres sont plus confortables car légers comme les clips à vis, permettant de régler la pression de la boucle. Mais, tout est question d’habitude.

Des clips invisibles pour plus de discrétion

Pour plus d’esthétisme, vous pouvez choisir des clips invisibles en résine transparente. Ces modèles épousent la couleur de peau, ce qui les rend particulièrement discrets. On pourrait même penser que vous avez l’oreille percée. Les clips invisibles conviennent aux personnes allergiques aux métaux, ainsi qu’à celles qui ont les lobes fines et délicates. Pour ce qui concerne les clips en métaux (or, argent, acier inoxydable, titane, etc.), ils sont plus lourds mais plus solides aussi. Ils sont parfaits pour les oreilles normales ou un peu épaisses. On peut également les réajuster en diminuant ou augmentant leur tension, pour plus de confort. Il vous suffit de desserrer la vis arrière et d’ouvrir doucement le clip grâce au ressort intégré ou de la resserrer selon le même processus.

Une offre de clips limitée

Sachez qu’il existe d’autres styles de boucles d’oreilles clips, à savoir les puces, les dormeuses, les pendantes, les créoles, etc. Il s’agit précisément de déclinaisons en clips. Evoquons enfin les ear cuff, les dernières tendances en matière de boucles d’oreilles. Comme les clips, elles sont parfaites pour les lobes non percées car elles se posent tout simplement sur l’oreille. Placées sur le haut du cartilage, elles défient littéralement les lois de la pesanteur et s’accumulent avec désinvolture. Malgré leur déclinaison, il faut souligner que les boucles d’oreilles à clip n’offrent pas une grande diversité. Certaines boucles d’oreilles ne se prêtent pas du tout à ce style. Ultime conseil : pensez tout de même à ne pas trop les bousculer car elles peuvent bouger et tomber. C’est pourquoi, il faut éviter de les porter quand vous faites du sport. Aussi, vérifiez régulièrement si elles sont bien en place quand vous retirez un foulard ou un vêtement par la tête.

Achetez chez un professionnel

Qu’elles soient légères ou lourdes, ces clips sont pratiques pour les femmes qui n’ont pas d’oreilles percées, mais qui veulent tout de même se rendre belles. On en trouve de jolis modèles sur votre boutique en ligne préférée Bijoux Market, spécialiste des accessoires de luxe pas chers. Il est également possible de fabriquer vous-mêmes ces bijoux, conformément à la philosophie du DIY (Do It Yourself ou « Faites le par vous-même » en français). Achetez les matériaux chez un professionnel du bijou qui pourra vous en dire davantage sur ceux qui sont réputés allergènes ou pas.

Le rangement c’est important

Elles sont belles, resplendissantes et chics à mettre. Mais elles ont quelques points qui peuvent embêter. En effet, les boucles d’oreilles ont la fâcheuse habitude de s’égarer ici et là. Le pire, c’est qu’il y a toujours une boucle qui disparaît. Ce qui rend l’accessoire inutilisable car fonctionnant toujours en paire. Heureusement, il existe des contenants pour vous permettre de ranger convenablement vos bijoux, mais également de les garder en meilleur état pendant plus longtemps. Une boucle d’oreilles s’est égarée. On ne sait plus trop où on l’a mise. Dans le tiroir ? Sur l’étagère ? Est-elle tombée par terre et a roulé sous le lit ? Ou est-elle cachée dans le tas d’habits comme dans une botte de foins ? On retourne tout dans la maison, on met tous les objets et meubles sens dessus dessous pour retrouver ce bijou sans lequel on ne pourra pas se rendre à notre soirée ou au mariage de cette amie. Finalement, quand on n’a pas retrouvé la seconde boucle, on est obligée d’acheter une autre paire. La plupart des femmes ont déjà vécu ce moment embêtant, voire énervant. Heureusement, il existe des contenants dédiés pour vous éviter de telle situation à l’avenir.

Des boîtes spécialement pour les bijoux

Vous pourriez d’abord opter pour des boites à bijoux. Il s’agit de coffrets servant au rangement et/ou au transport des bijoux. Ils sont le plus souvent faits en bois ou en cuir. Mais ces petites boîtes ne conviennent pas aux boucles d’oreilles grandes tailles. Elles ne prendront que les petites boucles, comme les puces. D’ailleurs, il n’est pas conseillé de ranger les accroche-cœurs avec d’autres bijoux, surtout ceux réalisés avec des métaux comme l’argent. Il y a des risques d’usure. Il faut donc se tourner vers le porte boucles d’oreilles. Celui-ci est incroyablement facile à fabriquer, s’il vous en venait l’envie. Ce genre d’entreprise convient aux bricoleuses du dimanche et à toutes celles qui préfèrent des objets personnalisés ou sur mesure.

Un grillage métallique ou un ruban

Pour confection votre porte boucles d’oreilles, vous aurez besoin d’un vieux cadre et d’autres objets de maison comme un bout de grillage fin, un ruban, un bouchon de liège, une tasse à stylo et une râpe à fromage. Si vous choisissez un grillage, tendez-le comme fond sur un cadre vide (sans vitre, ni contour). Vous pourriez ainsi accrochez toutes vos boucles dans les petits trous de ce grillage métallique. Vous pouvez aussi tendre un ruban pour y suspendre également vos boucles d’oreilles. Si vous n’aimez pas créer ex nihilo, mais êtes quand même porté vers l’originalité, nous vous conseillons de détourner un outil de sa fonction principal. Par exemple, vous trouverez votre compte à exploiter les trous d’une râpe à fromage plate. Poser votre râpe sur votre commode et le tour est joué. Pour la rendre plus décorative, rependez un peu de peinture en bombe sur cet outil.

Une tasse à stylo très pratique

Evoquons en outre la tasse à stylo en métal, qui peut servir de petit support de boucles d’oreilles. On peut ranger toutes nos accessoires à l’intérieur de cette tasse et y plonger la main au moment venu. Voici donc réaliser très simplement de jolis cadres muraux. Enfin, on peut parler de bouchon de liège. Vous pouvez coller vos vieux bouchons dans un cadre ou les joindre sur une ficelle pour les mettre au mur. Ce type de cadre est idéal pour vos créoles, clous d’oreilles, pendantes ou encore crochets. Vous les aurez désormais à vue. Si vous n’êtes pas un fana du bricolage ou adepte de la culture DIY (Did It Yourself pour « Faites le vous-mêmes », « fait maison » ou « fais à la main »), vous pouvez acheter des porte boucles d’oreilles dans les bijouteries. Celles-ci en proposent un large éventail, tout comme des boites à bijoux, qui permettent de ranger en un seul et même endroit toutes vos merveilles.

Des arbres à bijoux comme alternatives

Par ailleurs, on peut trouver par ailleurs des arbres à bijoux, plus particulièrement des arbres à boucles d’oreilles. Il s’agit de présentoirs à accessoires servant à accrocher divers joyaux tels que les boucles d’oreilles, colliers, bagues et bracelets. Ils peuvent être de toutes les tailles, de tous les matériaux et de tous les styles. Simplement posés sur une commode ou une table de chevet, ces objets d’art vous éviteront de chercher partout et désespérément votre bijou préféré. Recommandation ultime, veuillez à tenir vos boucles d’oreilles loin de l’humidité et des rayons du soleil, qui peuvent être agressif pour les métaux. Il peut en résultat l’oxydation et la rouille de vos bijoux. Aussi, nettoyer régulièrement vos accessoires avec des remèdes de grand-mères : jus de citron, vinaigre, cendres. Ainsi, ils pourront durer et vous faire rayonner à toutes les occasions.

La bonne boucle, pour le bon visage

Comme pour les lunettes, les boucles d’oreilles obéissent à certaines règles. Elles doivent être en parfait accord avec le visage pour véritablement rehausser votre beauté. Il faut donc d’abord connaître la forme de votre visage. Est-il carré, rectangulaire, rond, en forme de cœur ou ovale, triangulaire ? Quels types de boucles d’oreilles lui conviennent ? Des pendantes, des dormeuses, des créoles, des grimpantes ? Pour cela, l’on doit faire correspondre les proportions, autrement dit la taille. Si on a un visage large, il vaut mieux privilégier les grandes boucles d’oreilles. En revanche, on optera pour les petites boucles si on a un petit visage. La forme, en revanche, suit une loi contraire. Pour obtenir une harmonie ou un joli ensemble, on prendra soin de choisir des boucles qui ont la forme opposée à celle de votre visage. On évitera ainsi à de porter des boucles d’oreilles imposantes sur un visage rond. Elles pourraient leur apporter trop de volume.

Un visage carré

Pour un visage carré, on privilégiera une forme assez courte de boucles d’oreilles. Si elles sont trop longues, ces parures pourraient trop contraster avec la morphologie de votre figure. On choisira donc des boucles rondes ou des boucles pendantes aux formes arrondies afin qu’elles atténuent les traits du menton et équilibre les lignes anguleuses du visage. Si ce dernier est petit, les modèles XXL en termes de volume seront parfaits. On pourrait aussi en outre s’orienter vers la forme goutte.

Un visage rond

Si vous avez un visage plutôt rond, privilégiez des boucles d’oreilles allongées qui viendront affiner le visage, sans accentuer les traits. Votre visage aura alors l’air plus mince et plus long. On pense évidemment aux pendantes, surtout les modèles discrets et fins (donc pas trop volumineux). On évitera par contre les boucles aux formes arrondies et les dormeuses qui ne feront qu’accentuer la rondeur et le caractère poupin du visage. Les petites boucles carrées, rectangulaires ou filiformes s’accordent aussi parfaitement avec les visages ronds.

Un visage triangulaire

Un visage en forme de triangle inversé ou de cœur (front évasé et menton fin avec souvent des pommettes saillantes), on recommande les boucles d’oreilles de forme triangulaire (avec la pointe vers le haut). Cela permettra de contrebalancer cette morphologie de la figure assez angulaire. Adoptez donc les boucles pendantes plus larges sur le dessous, les triangulaires et les boucles en forme de lustre. Les modèles ronds et ovales peuvent aussi correspondre. Pourvu qu’ils ne soient pas trop longs et que leur partie inférieure soit plus large que le haut.

Le visage ovale

Cette forme offre la possibilité de porter tous les types d’accroche-cœurs. En effet, on a les pommettes un peu plus larges que la largeur du front et le menton est légèrement allongé. On a donc un parfait équilibre en longueur comme en largeur. Ceux qui ont ce genre de visage pourront invariablement porter les petites et grandes lunettes, les longues et courtes, fines ou volumineuses, etc. Pour plus d’effet, il faudra privilégier les boucles d’oreilles rondes, les dormeuses, les anneaux et les pendantes. Mais évitez les formes trop pendantes pour ne pas amplifier l’effet de grandeur.

Un visage rectangulaire

Si vous avez un visage de forme rectangulaire (un front large et une mâchoire anguleuse), prenez des boucles d’oreilles rondes ou ovales afin d’adoucir les traits un peu durs de votre visage. Au niveau de la taille des boucles, vous pouvez tout vous permettre notamment porter de petites puces d’oreilles et de grandes ou petites créoles avec pendentifs. On peut en choisir de toutes les couleurs, pourvu qu’elles s’accordent parfaitement avec votre tenue et votre coiffure. Outre ces deux autres critères déterminants, il faut aussi faire attention à la longueur de votre cou. En effet, plus le cou est long, plus les boucles d’oreilles peuvent être longues. De même, un cou semble plus court si vos boucles arrivent à vos épaules. Vous devez éviter ces correspondantes, à moins de rechercher un effet particulier, comme le font les top models sur lors des défilés de mode. Enfin, pensez en outre à choisir les métaux qui vous siéent. Par exemple, préférez des bijoux en or si vous êtes plutôt chaud et des bijoux en argent si vous faîtes partie des gens froids.

Les différents types de fermoir

La plupart des boucles d’oreilles sont munies d’un fermoir pour ne pas qu’elles tombent et se perdent. Seules les boucles dites « crochets » ne disposent pas de ce dispositif car s’accrochant simplement au trou de perçage. Il existe différents types de fermoir. Les principales sont : les poussettes, les fermoirs à vis, les alpa, cliquets, dormeuses, anneaux, crochets et clips. Pour acheter des boucles d’oreilles à notre goût, on doit prendre en compte plusieurs paramètres, dont le style, les matériaux qui les composent et les types de fermoirs. Il s’agit de dispositifs servant à maintenir les boucles d’oreilles pour ne pas que celles-ci tombent et se perdent. Il existe autant de types de fermoirs que d’accroche-cœur. Parmi les plus connues et les plus utilisées, figurent les poussettes belges ou papillons. Couramment employées pour la fabrication des boucles de type clou ou puce, elles sont constituées du même métal que la tige et la monture. Les poussettes belges se placent à l’arrière de l’oreille de manière à recevoir la tige qui est poussée afin de maintenir fermement l’accessoire. Outre ce mécanisme poussoir, elles sont munies de deux crans ou d’un autre fermoir cylindrique en silicone. Elles offrent donc un niveau de sécurisation supplémentaire, mais également un certain confort car facilement manipulable.

Poussettes, fermoirs à vis et système alpa

Comme alternatives, vous pourriez vers les fermoirs à vis qui fonctionnent sur les mêmes principes que les poussettes. Ici, la tige est simplement filetée pour assurer un meilleur maintien de la boucle d’oreille. Ce système convient aux clous ou puces d’oreilles. Il est très fiable, mais peu pratique quand on enlève ses boucles d’oreilles tous les jours. Vaut mieux donc opter pour la poussette. Mais les fermoirs à vis sont idéals pour les bijoux destinés aux jeunes filles car offrant une meilleure fixation. On retrouvera aussi les qualités des poussettes dans le système alpa, sauf qu’elles sont améliorées. En effet, il comporte une sécurité accrue avec la présence d’un disque bombé et percé d’un trou que l’on élargit à l’aide de boutons pression situés sur les côtés. Une fois qu’on les relâche, le trou se resserre fermement autour de la tige et l’empêche de se déplacer. Comme il est très cher, ce système alpa sert uniquement à la confection des boucles d’oreilles de plus grande valeur. On pense bien sûr à celles en métaux précieux (or, argent ou platine), en pierres précieuses (diamant, par exemple), ou ornées de perles.

Brisure et anneaux

Si vous voulez un autre style de fermoir, penchez-vous sur la brisure ou le cliquet. C’est le dispositif caractéristique des dormeuses. Il comprend une partie mobile et une petite tige qui se referme dans le trou du lobe à l’aide d’une charnière. La brisure est idéale pour les bijoux destinés aux jeunes filles et toutes celles qui ont les oreilles fines. Parlons également des anneaux, qui comportent un fermoir intégré. Ici, on insère le côté effilé de la boucle dans le trou de l’oreille puis on le glisse dans le tube opposé. Il faut veiller à ce que le fil utilisé ne coince pas dans cette partie en forme de fourche. La brisure cède en simplicité au crochet, qui doit son nom à sa forme. Ce dispositif se compose d’une tige recourbée en métal que l’on accroche à l’oreille. La partie métallique du crochet, que l’on passe derrière l’oreille, est souvent longue pour éviter qu’elle se perde. On y glisser parfois un fermoir en silicone afin de renforcer cette sécurité. Aussi, pour garantir le confort, cette pièce doit épouser parfaitement le lobe de l’oreille. Elle se passe ainsi d’un piercing de l’oreille. On l’utilise généralement pour les boucles d’oreilles de type fantaisies.

Clips et dormeuses

Comme les crochets, les clips n’ont également pas besoin d’un trou dans le lobe. Ils sont donc parfaits pour ceux qui ne souhaitent pas se faire percer les oreilles. Les clips sont semblables aux dormeuses, mais ne possèdent pas de tige traversant le lobe de l’oreille. Cette tige est remplacée par un support, le galet. Comme des pinces, les clips viennent simplement se fixer sur le lobe. Ils peuvent être donc douloureux. On ne saurait terminer ce tour des fermoirs sans parler des dormeuses, évoquées brièvement plus haut. Ce sont les fermoirs classiques et ils sont très populaires. Les dormeuses présentent les mêmes caractéristiques que les crochets à la différence qu’elles disposent d’une attache rétractable à l’arrière qui évite de perdre les boucles. Si elles se portaient essentiellement la nuit, il y a quelques siècles, pour éviter que les trous percés ne se rebouchent, les dormeuses se mettent aujourd’hui de jour comme de nuit.

Création des boucles d’oreilles : comment s’y prendre ?

Si la fabrication de bijoux en série s’est imposée ces dernières décennies pour faire face à la forte demande des amateurs de mode, le fait main revient en force avec la philosophie DIY (littéralement Do It Yourself, en français « faites-le vous-même », « faites-le par vous-même » ou « fait maison »). Cet esprit culture et éthique promeut la création ou la réparation des objets de la vie courante, généralement de façon artisanale. Autrement dit, il s’agit de faire du bricolage et du recyclage. Cette tendance concerne largement le monde de la bijouterie, en quête de plus de sens et d’originalité. Ainsi, voit-on de plus en plus de consommateurs acheter les pièces et ou le matériel nécessaire pour fabriquer des accessoires tels que les boucles d’oreille. Ils laissent ainsi livre cours à leurs goûts et envies. Mais comment s’y prend-t-on pour fonctionner ces accroche-cœurs ? La création de boucles d’oreilles est une activité récréative qui permet de façonner des accessoires utiles au quotidien pour la plupart des femmes. Pour celles qui souhaitent des parures répondant exactement à leurs goûts et envies, il y a possibilité de se tourner vers des artisans baignés dans la création sur mesure. Mais elles peuvent aussi concevoir elles-mêmes ces ornements chez elles, pour peu qu’elles disposent du matériel nécessaire. On en trouve généralement dans les commerces du coin : supports de boucles d’oreilles, pince à bout fin, clous, perles, breloques, etc. Mais comment s’y prend-t-on pour agencer toutes ces pièces et faire de belles boucles d’oreilles ? Pas de panique, votre boutique en ligne préférée, Bijoux Market (BM) vous propose quelques astuces et conseils pour fabriquer des ornements uniques qui mettront en valeur vos oreilles et sublimeront vos tenues à toutes les occasions.

Deux voies, un même résultat

Pour confectionner nos jolis accroche-cœurs, on peut procéder de deux façons différentes, mais qui aboutissent au même résultat. D’une part, il faudra réunir des supports, des fils, un fermoir, des perles et des breloques. Aussi appelés charms, les bracelets sont des objets qu’on fixe aux parures comme les boucles d’oreilles et les bracelets. Ils peuvent prendre la forme de figurines, d’animaux, de fleurs, de cœurs, de chiffre porte-bonheur, de signe zodiaque, etc.On se laissera conduire par notre inspiration au niveau de l’agencement des perles (couleurs, tailles, etc.). D’autre part, nous aurons besoin de dessiner le résultat de ce que l’on souhaiterait obtenir. De cette manière, il nous sera facile de dresser une liste des besoins et du matériel nécessaire à la matérialisation de cette esquisse. Dans les deux cas, il faudra ensuite enfiler les perles à l’aide des fils et des clous. On veillera à transformer la partie supérieure du clou en boucle à l’aide de la pince. Comment ? En saisissant l’extrémité du clou avec le bout fin de la pince et en le tordant doucement pour créer une boucle bien ronde.

Plusieurs types de fermoirs disponibles

Après cela, l’on devra redresser légèrement la boucle pour lui donner plus d’équilibre. Pour y arriver, glissons la boucle dans les échancrures arrondies au niveau de la partie plate de la pince. Puis dévions légèrement celle-ci pour que la boucle concorde avec le schéma suivant. S’il s’agit de perles, on prendra soin de penser aux endroits où nous devrions faire des nœuds pour ne pas qu’ils soient trop visibles après avoir fait passer et repasser les fils dans les perles. Une fois les perles et/ou breloques placées convenablement, il faut relier les deux bouts avec une tige et un fermoir. Il existe plusieurs types de fermoirs : fermoir poussette, à vis, dormeuse, crochet, brisure, etc. Le choix de cette pièce dépendra de ce que l’on recherche. Certaines femmes optent pour la sécurité et la durabilité, tandis que d’autres préfèrent l’apparence. Notons seulement que chaque type de boucles d’oreilles et de fermoir a ses propres caractéristiques.

Pensez à bien choisir vos matières premières

La création de boucles d’oreilles permet à toutes d’exprimer sa création et de retrouver une certaine liberté. Mieux, nous produisons un bijou qui viendra attirer l’attention des autres sur nos oreilles, ces organes très souvent cachés par les cheveux et donc négligez. Par la même occasion, ces parures typiquement féminines rehaussent les tenues. Et ce à toutes les occasions : soirées, mariage, fiançailles, anniversaires, fêtes, etc. Pensez donc à bien choisir vos matériaux, ainsi que les couleurs et tailles de vos perles ou anneaux (en argent, or, acier inoxydable, zircon, etc.). Car de ces matières premières dépend la beauté de vos agrafes. Pour celles qui souhaitent acheter directement des boucles d’oreilles sur mesure, notre boutique propose de jolis exemplaires pas chers. Consultez dès maintenant notre catalogue et commandez sans plus attendre.