Musée de Minéralogie : découvrez des trésors de pierres

Fondé il y a plus de 200 ans, le Musée de Minéralogie de Paris est l’un des plus importants dans son domaine au monde.

Logé dans l’hôtel de Vendôme, dans le 6e arrondissement, cette véritable caverne d’Ali Baba possède une collection spectaculaire de quelques 100 000 pièces, composées d’environ 3 500 espèces minérales. Retrouvez ici son histoire, tous ses trésors et les informations utiles pour votre prochaine visite.

Situé au numéro 60 du boulevard Saint-Michel juste apposé au Jardin du Luxembourg, dans le 6e arrondissement, le Musée de Minéralogie de Paris est l’un des plus anciens musées de France. Il a été fondé en 1794, un an après le Muséum national d’histoire naturelle et le célèbre musée du Louvre. Son histoire commence en 1739, quand le grand intendant Daniel-Charles Trudaine reprend en main les Mines, Ponts et Chaussées. Il ne tarde pas à interpeller la Cour sur la nécessité de mettre en place une véritable politique minière en France. Grâce à cette intervention, l’arrêt de janvier 1744 est pris pour poser les bases du droit minier français. À savoir qu’on ne peut exploiter le sol et le sous-sol qu’après autorisation de l’État.

Une histoire intimement liée à celle de l’Ecole des Mines

Puis le 19 mars 1783, le Conseil d’état du Roi Louis XVI adopte un arrêté de création d’un Musée de Minéralogie à Paris. Mais, celui-ci verra effectivement le jour avec l’arrêté du 1er juillet 1794, et la nomination de René Juste Haüy à la tête du cabinet de minéralogie. Dans le même temps fut créée l’Ecole des Mines des Paris, qui s’installa aussi à l’Hôtel de Vendôme en août 1815. Dès les années 1790, le Musée fit l’achat de diverses collections, dont celles de Nottin et de Boutin. Au début du XIXe siècle, il acquit d’autres collections (Dietrich, les minéraux du Palatinat, etc.), portant le tout à près de 4 000 échantillons en 1816.

Entre 1825 et 1845, le Musée ajouta les pièces de Lelièvre, Juncker, des échantillons de l’Oural et de Sibérie, de Transylvanie et du Chili, entre autres. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le patrimoine s’agrandit régulièrement grâce aux dons ou acquisitions. On comptait environ 15 000 pièces en 1888.

A droite les dates importantes qui ont fait le musée. [Crédit photo BijouxMarket.fr]

Des Joyaux de la Couronne de France dans la collection

La première moitié du XXe siècle fut difficile, à cause notamment des deux guerres mondiales. Cependant, à la fin du conflit, le Musée de Minéralogie de Paris connut une renaissance en profitant d’une profusion de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux. La collection s’est enrichie à nouveau. De 1992 à 2012, on note l’intégration d’autres minéraux venus principalement d’Asie et d’Afrique. Aujourd’hui, ce Musée compte l’un des patrimoines minéralogiques les plus importants au monde avec 100 000 pièces représentant environ 3 500 espèces minérales.

Divers pierres minérales en présentation : Quartz ( pierre blanche à gauche), juste au-dessus une Azurite en violet, en bas au milieu de couleur bleu une Celestine. [Crédit photo BijouxMarket.fr]

On y trouve des gemmes, dont des pierres taillées issues des Joyaux de la Couronne de France. Il s’agit notamment des topazes roses et des améthystes extraites des parures de l’Impératrice Marie-Louise. Ou encore des émeraudes de la Couronne de l’Empereur Napoléon III. Il y a aussi une panoplie de bijoux de haute-joaillerie comme des parures de colliers, bracelets ou diadèmes serties de pierres précieuses. Aussi curieux soit-il, certaines de ces merveilles n’ont pas fait l’objet d’une exposition depuis au moins 130 ans. Par ailleurs, notons que le Musée propose de découvrir quelques exemples de météorites exceptionnelles. Parmi lesquelles les fragments de météorite de Canyon Diablo, les météorites martiennes et lunaires. On compte au total 300 spécimens.

Bâti sur 1 000 m2

Les pierres et roches sont présenter dans des très beau meuble ancien. [Crédit photo BijouxMarket.fr]

Tous ces minéraux émerveillent le visiteur qui s’aventure dans cette cave à nulle autre pareille. Il pourra non seulement les admirer, mais également embrasser les différentes facettes de leur histoire. Il aura ainsi l’occasion de saisir leurs implications dans l’Histoire même de France. Actuellement, ces pierres reposent dans les vitrines des 12 salons du musée repartis sur près de 1 000 m2. On peut par exemple déambuler dans la salle d’entrée, le salon Haüy et les salles de la galerie. Longues de 80 mètres, celles-ci disposent de baies qui s’ouvrent sur le jardin du Luxembourg.

Combien coûte la visite ?

Ticket pour rentrer au Musée de Minéralogie, le demi-tarif est à 3 euros. [Crédit photo BijouxMarket.fr]

Le Musée de Minéralogie de Paris ouvre habituellement ses portes tous les mardis (de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h), les mercredis, jeudis et vendredis (de 13h30 à 18h) et tous les samedis  (de 10h à 12h30 et de 14h à 17h). La visite se fait sur réservation (un mois à l’avance), dans la limite des places disponibles.  Le plein tarif est fixé à 6 € et le demi-tarif ou tarif réduit à 3€ par personne (gratuit pour les moins de 12 ans). Ce dernier prix concerne les écoliers, étudiants, demandeurs d’emploi, retraités et invalides. Il existe aussi un forfait pour 10 à 25 personnes pour une heure de visite guidée, seulement en semaine. Le tarif normal s’élève à 70 € plus 3 € par personne et le forfait scolaire à 50 €.

Plus d’information sur le Musée : musee.minesparis.psl.eu

| Boucle d'Oreille - Bague - Bracelet Homme - Collier - Boucle Créole - Clous - Bague Homme - Bijou Ethnique - Montre Femme - Montre Homme - Montre Bois - Bijoux Corps - Ras de Cou -Boucle Pendante - Boite à Bijou - Lunettes Soleil Papillon |

Ignorer