Perçage d’oreilles : les types et les principales techniques

Depuis plus de deux milles ans, les humains se font percer les oreilles pour pouvoir porter de magnifiques boucles d’oreilles.

Au fil du temps leurs techniques se sont perfectionnées et multipliées, mais ils utilisent aujourd’hui principalement l’aiguille et le pistolet. En raison des risques d’infection, ces instruments sont obligatoirement stérilisés ou à usage unique.

Le perçage du lobe de l’oreille est l’une des modifications corporelles les plus anciennes de l’histoire humaine. Elle apparaissait dans de nombreuses civilisations dès l’Age de Bronze (3100 av. J.-C. à 300 av. J.-C.). Cette pratique consiste à perforer le lobe de l’oreille pour y insérer un ornement ou bijou, le plus souvent une boucle d’oreille. Pendant longtemps, on l’a identifiée aux femmes qui en usent effectivement pour rehausser leur beauté avec de jolies boucles d’oreilles. Aujourd’hui, plus de 80% des femmes ont d’ailleurs les oreilles percées. Mais de plus en plus d’hommes se font percer le lobe pour les mêmes raisons esthétiques.

Au fil du temps, les humains ont perfectionné cette fantaisie pour offrir de nos jours différents types de piercing d’oreille. On a ainsi le perçage appelé hélix qui est une perforation de l’hélice ou du cartilage de l’oreille supérieure. On a aussi l’auricule, un piercing au du bord du cartilage près de l’oreille externe, et l’hélix frontal qui concerne la partie frontale du cartilage supérieur. Il y a en outre le tragus (piercing du cartilage dans la partie centrale de l’oreille), l’antitragus (au niveau du cartilage de l’oreille interne), le daith (idem), le rook (perforation du repli épais du cartilage dans l’oreille interne), l’orbital (deux piercings du cartilage reliés par un bijou) ou encore le snug (concerne la partie verticale de la région interne du cartilage).

L’aiguille creuse

Outre les types de piercings, il existe également différentes techniques de perçage du lobe de l’oreille. Toutefois, les deux techniques principales sont le pistolet ou l’aiguille creuse. D’abord, l’aiguille. C’est la méthode la plus professionnelle car la plus sure. Avec cette technique, le perceur découpe simplement la peau et la pousse de l’autre côté de l’oreille. Comme l’aiguille est creuse, il peut ensuite placer la boucle d’oreilles en maintenir l’instrument dans le trou et en positionnant le bijou à son extrémité. Le perceur va ensuite passer l’aguille d’un côté de l’oreille pour la ressortir de l’autre de l’oreille en guidant la tige de l’accessoire dans le trou. Enfin, il veillera à fermer la boucle de l’autre côté.

Le pistolet perce-oreille

Deuxième technique : le pistolet perce-oreille. Celui-ci permet de perforer en quelques secondes le lobe supérieur ou le cartilage de l’oreille et d’y pousser la tige des premières boucles directement dans le premier ou dans le deuxième trou d’oreille. Cet instrument doté d’une cartouche est inspiré des pistolets à marquer le bétail. Il est de plus en plus critiqué par les clients parce que trop bruyant, violent et pas correctement stérilisé. On lui préfère donc davantage le pistolet perce-oreille à usage unique. Celui-ci est plus hygiénique grâce à sa cartouche à usage unique. Aussi, il est désinfecté avant toute utilisation. Par ailleurs, cet outil est très silencieux et agit avec douceur. Mais qu’en est-il du prix du perçage d’oreilles ? Il n’y a pas de prix homologué. Tout dépend des facteurs en jeu, dont la renommée du professionnel, le cadre de travail, la technique employée et la zone à percer. Mais les prix varient généralement entre 25 et 60 €.

Des précautions à prendre avant et après le perçage

Quelle que soit la technique employée, il est important de confier le perçage de l’oreille à un professionnel car celui-ci a reçu une formation adéquate. Cet expert devra néanmoins respecter certaines procédures pour ne pas vous exposer à certaines maladies transmissibles par le sang comme l’hépatite B et C. Il a l’obligation de désinfecter le lobe de vos oreilles avec un coton imbibé d’alcool. Il veillera aussi à porter des gants en latex, qu’il changera constamment ou stérilisera avec un autoclave, par exemple. Après le perçage de votre oreille ne laissez surtout pas la peau s’infecter. Appliquez un soin régulier au trou avec les solutions nettoyantes vendues en pharmacie, notamment celles à base d’eau salée. Surtout, veuillez à ne pas toucher les piercings avec des mains sales parce qu’elles peuvent transporter des bactéries qui provoquent des infections. Il faut les laver soigneusement avec du gel hydroalcoolique.

Vous devez prendre toutes ces précautions durant le processus de cicatrisation qui peut durer de deux à six semaines. Pendant cette période, il ne faut pas retirer les prothèses et surtout éviter des produits tels que les pommades qui peuvent provoquer des infections bouchant le trou nouvellement percé. Notons tout de même que le piercing peut se refermer des années après si vous n’avez pas porté de boucles d’oreilles tout ce temps. La nature a horreur du vide, dit-on.

De la nécessité de choisir de superbes boucles d’oreilles Il est donc indispensable de porter régulièrement des boucles d’oreilles, une fois le trou du lobe cicatrisé. Vous pouvez trouver de magnifiques accessoires chez Bijoux Market. Votre boutique virtuelle propose de petites ou grandes boucles créoles, des pendantes comme les indiennes vintages ou les tibétaines pour orner vos délicates lobes. Ces parures sont incrustées de diamant zircon ou d’ornements en plaqué or ou argent 925. Pour les hommes, il y a de jolies boucles d’oreilles de style bling bling en diamant zircon et de diverses formes (en cœur, cube, ronde, etc.).

| Boucle d'Oreille - Bague - Bracelet Homme - Collier - Boucle Créole - Clous - Bague Homme - Bijou Ethnique - Montre Femme - Montre Homme - Montre Bois - Bijoux Corps - Ras de Cou -Boucle Pendante - Boite à Bijou - Lunettes Soleil Papillon |

Ignorer